Notre philosophie

« La santé au travail est malade »

« Avant de parler de santé au travail, il faudrait d’abord apprendre à comprendre le travail. »

« Il faut prendre en compte à la fois l’homme et l’organisation. »

« Il est temps de réaliser que la santé au travail n’est pas qu’une question de texte réglementaire ni qu’un problème de comportements individuels. »

(rapport William Dab à Xavier Bertrand, Ministre du Travail, et à Valérie Pécresse, Ministre de l’Education et de la Recherche, Mai 2008)

Pourquoi un autre discours sur la santé sécurité au travail ?


Il faut faire évoluer notre approche de la santé sécurité parce qu’elle est :


  • Peu efficace : On cherche des solutions techniques alors que les freins sont humains et le taux de résolution des problèmes est faible.
  • Immature: Les « problèmes » sont perçus comme une source de conflit entre les personnes et ne sont pas admis comme faisant partie naturellement de toute organisation humaine.
  • Culpabilisante: Nous avons une vision morale de la sécurité au travail. Avoir un accident est perçu comme une faute. Le droit à l’erreur n’est pas admis.
  • Erronée : Le fonctionnement de l’individu et du groupe ne sont pas pris en compte, pas davantage que ne l’est le travail. Par ailleurs, les maladies (80 % de l’absentéisme) ne font pas partie du champ de réflexion des démarches santé sécurité.

Au-delà de l’approche technique de la gestion des risques (concept de l’Hygiène et Sécurité hérité du XIX ème siècle) et de la dimension réglementaire, nous travaillons, en équipe, en appuyant notre démarche d’action sur trois composantes :

  • Le fonctionnement de l’individu (psychologie sociale) et des groupes (sociologie),
  • La prise en compte de l’activité de travail (ergonomie),
  • La prise en compte de la contrainte économique (le travail étant une activité humaine de production).

Pourquoi un autre regard sur le travail ?

Il faut changer notre regard sur le travail parce que :

  • Le travail est un lieu de construction de l’individu, pas un lieu de souffrance.
  • L’activité de travail est un processus vivant qui s’élabore en permanence, faisant le pont entre les attentes de l’employeur (en terme de production) et les capacités du travailleur.
  • Le travail est une activité humaine dont la qualité dépend essentiellement de la communication entre les entités de l’organisation et entre les individus.

La finalité de nos interventions est double :

Organiser la gestion de la Santé Sécurité, c’est la dimension organisationnelle et managériale, collective.
Il s’agit d’accompagner l’employeur et la Direction, ou le CHS, dans le développement d’une démarche intégrée, pérenne et concertée de prévention des risques professionnels,

Faire progresser l’Esprit Prévention, c’est la dimension comportementale, individuelle.
Il s’agit d’amener chacun des individus, cadres, opérationnels et fonctionnels de la santé sécurité, à travailler sur sa représentation (croyance) de la sécurité. Nous cherchons à intéresser, à donner du sens pour faire évoluer les actes afin de rendre chacun davantage acteur de sa santé sécurité personnelle et de celle de ses subordonnés et collègues.


Notre démarche santé sécurité a du sens :

« celle de comprendre et de faire comprendre le travail pour le transformer ».